Portail et magazine aux multiples sujets
Pomms : Portail et magazine aux multiples sujets
Fils RSS
Accueil > Sciences > Pourquoi tous ces traits sur le bois ?
 

Pourquoi tous ces traits sur le bois ?

 
Pourquoi tous ces traits sur le bois ?

Le bois est l’une des matières premières que l’homme utilise depuis le début son existence. Mais si nous nous penchons un peu plus sur son aspect, qu’observe-t-on ? Des lignes, des cercles, des « taches » plus foncés, plus clairs... D’où viennent donc toutes ces irrégularités ?

 
 

Sauf traitement particulier supplémentaire et artificiel, ces motifs créés par une alternance de nervures claires et foncées proviennent tous du même phénomène : celui qui raconte l’histoire de la vie de l’arbre. Utilisé dans l’art par certains sculpteurs, la lecture de ces lignes est aussi devenue une science dont se servent nombreux historiens, archéologues et météorologues.

Chacun de nous aura remarqué que d’une année sur l’autre comme d’une saison à l’autre le climat varie. Les arbres qui sont des végétaux, donc des êtres vivants, réagissent à ces variations et lors de leur croissance, qui se poursuit tout le long de leur vie, ils s’adaptent au temps qui les environne. Et toutes ces lignes dont on cherche les explications, correspondent aux différentes épaisseurs de l’écorce de l’arbre au cours de son évolution et qui sont fonction des différentes saisons qu’il rencontre.

Ainsi pendant les périodes froides, les végétaux se développent moins qu’en saison chaudes, moins de sève circule dans le corps de l’arbre et c’est pourquoi les cernes correspondant à ces périodes sont plus fines. L’épaisseur de ces anneaux de croissance varient au fur et à mesure des années où l’arbre grossit et dépendent du milieu extérieur. Ce sont donc les cernes du milieu qui sont les plus vieilles et c’est l’écorce apparente de l’arbre qui formera la marque de l’année suivante.

L’étude de ces cernes sert comme technique de datation pour les objets anciens, évidemment lorsque ces derniers sont en bois. Cette science s’appelle la dendrochronologie. Il faut pour établir une datation par dendrochronologie avoir accès à l’équivalent d’une tranche horizontale de l’arbre initial. Chaque essence d’arbre possède une évolution propre, mais pour une même année, les arbres de même espèce présentent des caractéristiques identiques. On compare donc notre « tranche d’arbre » à un graphique de référence qui en fonction de la nature du bois indique l’épaisseur des cernes propre à chaque année. Cette méthode permet d’établir une précision dans les meilleur cas à la saison près et peut couvrir une période pouvant aller jusqu’à -10 000 ans avec le chêne, l’arbre le plus fréquemment utilisé. Pour les autres espèces la période de datation varie.

En plus de donner l’âge de l’arbre (en comptant le nombre de cernes) et d’indiquer la période où il a été abattu, ce qui nous renseigne alors sur son utilisation à des époques antérieures, cette méthode est aussi utilisée pour déterminer les climats de certaines régions et en étudier l’évolution. C’est ainsi que sont fait certaines prévisions météorologiques à plus long terme.

Cécile Pérol
30/01/2006

 


Pour aller plus loin ...
 

> En savoir plus sur la dendrochronologie (lrd.ch).

> Méthode de datation complémentaire (c2rmf.fr).


> ()