Portail et magazine aux multiples sujets
Pomms : Portail et magazine aux multiples sujets
Fils RSS
Accueil > Sciences > Qu’est-ce que le Daltonisme ?
 

Qu’est-ce que le Daltonisme ?

 
Qu’est-ce que le Daltonisme ?

Rien de plus difficile que de définir une couleur, tant elle peut nous apparaître différente en fonction du contraste, de la lumière ou de la matière de l’objet coloré. Alors comment s’imaginer que certains d’entre nous ne voient pas certaines couleurs ?

 
 

La dyschromatopsie, ou Daltonisme est une maladie génétique dont les symptômes sont des anomalies dans la vision des couleurs. Elle doit son nom à John Dalton, chimiste anglais du 18 ème siècle, auteur d’un article sur la perception des couleurs. A travers le monde on estime le pourcentage de la population atteinte à 8% des hommes et 0,4 % des femmes.

Mécanisme de la vision des couleurs

Le fond de l’oeil humain est tapissé de deux types de cellule : les cônes et les bâtonnets ( environ 6 millions de cônes pour 120 millions de bâtonnets) . Les bâtonnets transmettent au cerveau les informations relatives à l’intensité lumineuse, et les cônes celles relatives à la couleur. On distingue trois types de cônes selon leur sensibilité :

- Les cônes L : sensibles au rouge.
- Les cônes M : sensibles au vert.
- Les cônes S : sensibles au bleu.

Chacun de ces cônes est caractérisé par la présence d’un pigment coloré permettant de capter une longueur d’onde.

Génétique de la couleur

Comme il y a trois types de cônes, il y a trois pigments différents. Le gène codant pour le pigment rouge et celui codant pour le pigment vert se trouvent tous les deux sur le chromosome X, un des chromosomes sexuels, et sont très proches l’un de l’autre. Le fait d’être situé sur ce chromosome X entraîne deux conséquences :

1. L’anomalie de vision du rouge et du vert est presque exclusivement masculine car les hommes n’ont qu’un seul chromosome X, ainsi si ils sont porteurs de l’anomalie, elle s’exprimera forcément. En revanche, les femmes possédant deux chromosomes X, pourront être porteuses de la maladie sans l’exprimer.

2. Cette anomalie est presque exclusivement transmise par la mère. En effet un homme daltonien ne peut avoir un garçon daltonien puisqu’il lui transmet son Y, cependant, sa fille sera porteuse saine car elle aura le X atteint de son père et un X sain de sa mère.

En ce qui concerne le gène du pigment responsable de la vision du bleu, il est porté par le chromosome 7. L’anomalie touche ainsi autant les femmes que les hommes mais est beaucoup plus rare.

Les différentes formes

On distingue trois formes principales du Daltonisme :

- La Monochromie ou l’absence de sensibilité aux trois couleurs (excessivement rare, elle touche 1 personne sur 40 000). Les personnes atteintes voient ainsi uniquement en nuance de gris, car aucun pigment n’est présent dans les cellules du fond de l’oeil.

- La Dichromie ou absence de sensibilité à une couleur, les deux autres étant observées normalement. (Un seul des trois pigments ne s’exprime pas)

- La Trichromie anormal où la vision des trois couleurs est affectée à des niveaux variables, ainsi certaines teintes de transition seront difficilement perceptibles. (Les pigments sont présents dans les cônes, mais un ou plusieurs de ces pigments ont une sensibilité différente de la normale).

Le daltonisme reste difficile à mesurer malgré les progrès scientifiques. Cependant elle est détectable grâce au célèbre test de pastilles colorées inventé par Shinobu Ishihara en 1917. A priori non traitable, les daltoniens ont cependant un espoir depuis 1971 et le développement d’une lentille appelée X-Chrome. Cette lentille rouge, posée sur un seul oeil permet au malade d’améliorer le contraste entre les différentes couleurs en comparant la vision de ses deux yeux.

Damien Lerminiaux
29/01/2006

 


Pour aller plus loin ...
 

> Pour en savoir plus et faire le test d’Ishihara (page perso daltonien).

> Site de l’ophtalmologie (page perso ophtasurf).


> ()