Portail et magazine aux multiples sujets
Pomms : Portail et magazine aux multiples sujets
Fils RSS
Accueil > Sciences > Pourquoi sale-t-on les routes et les trottoirs en hiver ?
 

Pourquoi sale-t-on les routes et les trottoirs en hiver ?

 
Pourquoi sale-t-on les routes et les trottoirs en hiver ?

Quelle est cette étrange tradition qui consiste à répandre du sel sur le sol, en hiver, à l’approche des grands froids ? Cette petite molécule de chlorure de sodium aurait-elle des propriétés particulières ?

 
 

Le sel est une substance minérale naturelle. Elle peut être issue de la mer (sel marin) ou de la terre (sel gemme). Mais avant tout ça, penchons-nous un peu plus sur la structure de cette petite molécule qui pourra nous révéler quelques unes de ses grandes propriétés. Le sel a pour nom plus savant : chlorure de sodium. Il est constitué de deux ions, c’est à dire de deux atomes chargés électriquement car ayant perdus ou gagnés un électron. (l’électron est un constituant de l’atome et est représentatif d’une charge électrique négative.) Dans cette molécule de sel, se trouve un ion positif appelé cation qui correspond au sodium et dont la formule chimique est Na+ et un ion négatif appelé anion, issu de l’atome de chlore dont la formule est Cl-. Ces deux éléments, un peu à la façon d’un aimant, vont s’attirer grâce à leurs charges opposées et vont former ainsi une liaison dite ionique. C’est de cette manière que va se former notre fameuse molécule de sel.

A partir de cette structure moléculaire nous allons retrouver quelques caractéristiques spécifiques du sel et notamment certaines propriétés qui le lie à l’eau, voire, en hiver, à la glace.

Comme chacun a déjà pu en faire l’expérience, le sel est facilement soluble dans l’eau. Régulièrement on établit la comparaison avec le sucre pour montrer que ce dernier reste en suspension dans l’eau quand dans le verre d’à côté, où le sel est présent, tout à « disparu ». Cette facilité à se dissoudre est en partie due au type de liaison de cette molécule de sel qui est très sensible à la polarité des molécules d’eau. C’est à dire que la molécule d’eau présente aussi, un peu comme les aimants, des pôles électriques, l’un chargé positivement et l’autre négativement. Nos molécules de sel vont donc se rapprocher et se lier très facilement aux molécules d’eau et cet assemblage à la propriété de diminuer la température de solidification de l’eau. Il faudra donc descendre en dessous de 0°C pour que l’eau gèle.

C’est cette caractéristique que l’on utilise sur nos routes en hivers. On considère que c’est efficace pour dégeler les infrastructures quand la température est comprise entre 0°C et -10°C ; pour une température inférieure c’est plutôt la granulométrie du sel ou du sable qui est mise à l’épreuve et l’objectif est alors d’éviter de déraper.

Voici d’ailleurs une petite expérience pour illustrer le fait que le sel fait fondre en partie la glace. Déposez sur un glaçon quelques grains de gros sel de cuisine, attendez quelques minutes et là, vous vous apercevez que ces grains de sel s’enfoncent au fur et à mesure dans le glaçon. Etrange phénomène...

Cécile Pérol
30/01/2006

 


Pour aller plus loin ...
 

> Les différentes variétés de sel (salines.com).

> L’utilisation du sel en industrie (esco-salt.com).

> Santé : les méfaits d’une alimentation trop salée (e-sante.fr).


> ()