Pourquoi fait-il froid l’hiver ?

Pourquoi fait-il froid l’hiver ?

Emmitouflé bien au chaud dans votre plaid, et confortablement installé dans votre canapé, vous repensez avec nostalgie à vos vacances d’été. Maillot de bain, plage, chaleur, comme vous y étiez bien ! Vous appréhendez maintenant l’hiver qui approche et ses inconvénients : nuit à 18 h, vague de froid, neige, nez qui coule, virus agréables comme la redoutable grippe, etc. Mais au moins, est-ce que vous savez pourquoi il fait froid l’hiver ? Découvrons-en plus sur le changement climatique au cours des saisons.

La distance entre la Terre et le soleil

La première théorie qui vient à l’esprit, lorsqu’on se demande pourquoi il fait froid l’hiver, est celle de la distance entre la Terre et le Soleil, plus importante à cette saison. Eh bien figurez-vous que c’est une fausse croyance ! À dire vrai, la Terre se trouve au contraire plus près du soleil en janvier, et plus loin en juillet. Ce n’est donc pas une histoire de distance entre la Terre et le Soleil qui détermine notre température.

L’inclinaison de l’axe de rotation de la Terre

La vraie réponse est à chercher du côté de l’inclinaison de la Terre par rapport au Soleil, puisqu’il s’agit bien de la principale raison du changement des températures au fil des saisons.

Ø  Qu’est-ce-que l’axe de rotation de la Terre ?

L’axe de rotation de la Terre est incliné d’environ 23 degrés, par rapport au plan de l’orbite de la Terre autour du soleil (on parle aussi de plan de l’écliptique). Pour faire simple, la Terre n’est pas parallèle au Soleil, mais légèrement penchée. Ainsi, la face de la Terre tournée vers le Soleil change selon la période de l’année.

Ø  Quelles sont les conséquences de l’inclinaison de la Terre ?

La Terre étant penchée, l’hémisphère Nord, dont l’Europe fait partie, est plus éloigné du soleil durant l’hiver, alors que l’hémisphère Sud est lui plus proche. Vous l’aurez compris, la situation s’inverse en été. Aux pôles, il n’y a que deux saisons, l’été durant lequel le soleil ne se couche jamais, et l’hiver, où il ne se lève même pas.

Cette inclinaison est la raison d’un Soleil plus bas dans le ciel en hiver, puisqu’il ne monte en moyenne qu’à 20° au-dessus de l’horizon, contre 66° l’été (données valables pour la France). À cette saison, sa lumière est donc rasante et de biais, alors que l’été, les rayons du soleil arrivent perpendiculairement pour propager plus d’énergie. Sachant qu’en plus, selon la nature du sol ou de l’eau, l’énergie solaire est plus ou moins absorbée.

De même, la durée d’ensoleillement varie selon la saison, de 16 heures au solstice d’été à 8 heures au solstice d’hiver. Le soleil chauffe donc plus ou moins longtemps selon le mois en cours.

Les phénomènes naturels de notre planète

Des phénomènes propres à notre planète impactent également la météo, ce qui explique pourquoi on assiste à des étés et des hivers plus froids ou chauds que d’autres.

L’énergie, qui arrive à la surface de la Terre, dépend de la nature de l’air que le rayonnement solaire traverse, c’est-à-dire les masses d’air. Ainsi, ils existent les masses d’air chaud (haute pression) et celles d’air froid (basse pression) qui vont par moment se rencontrer. Ce sont leur différence de température qui créent des perturbations atmosphériques (vent, froid, neige, etc.), appelés les fronts (maritime, arctique, polaire, saharien, etc.).

De plus, l’augmentation de l’effet de serre lié aux activités humaines, un phénomène qui est pourtant naturel et équilibré à la base, génère un réchauffement climatique qui perturbe lui aussi le climat.