Ce qu’il faut savoir avant de faire une chirurgie esthétique.

Ce qu’il faut savoir avant de faire une chirurgie esthétique.

La chirurgie esthétique se répand de plus en plus en France. Mais même si les techniques ont beaucoup évolué, toute opération esthétique reste délicate. Elle implique des risques et des complications dont il faut tenir compte en premier lieu. En effet, toute décision de faire ce type d’intervention doit être mûrement réfléchie car il n’y aura pas de retour en arrière !

Quels sont vos objectifs ?

Si une personne souhaite avoir recours à la chirurgie esthétique, c’est sans doute parce qu’elle a ses raisons. La première chose à faire est donc de se renseigner pour savoir s’il est vraiment nécessaire de passer par la case chirurgie. Vous devez clairement définir vos objectifs et vos attentes par rapport à l’opération et ensuite en faire part à votre chirurgien.

Ce dernier pourra alors vous conseiller sur les possibilités en tenant compte de ceux-ci. Toutefois, il faut rester rationnel car la chirurgie esthétique reste avant tout un acte médical et non un miracle. De toute manière, votre chirurgien vous expliquera si vos attentes sont réalisables et vous éclairera sur les techniques à adopter pour y parvenir. Vous trouverez plus d’infos sur la chirurgie esthetique dans cet article.

Choisir le bon moment

La réussite d’une opération de chirurgie esthétique est conditionnée par le choix du chirurgien et des techniques utilisées, mais aussi et surtout du choix du moment où la réaliser. Si vous le faites trop tôt ou trop tard, les résultats peuvent ne pas être ceux escomptés. Ainsi, une blépharoplastie ou une chirurgie des paupières peut être réalisée lorsqu’on constate un relâchement des paupières. Cela peut se produire même dès l’âge de 35 ans, bien que des patients de 70 ans puissent aussi y avoir recours pour redonner de l’éclat à leur regard.

Par ailleurs, un lifting est recommandé entre l’âge de 55 et 65 ans. Les traits du patient doivent être visiblement relâchés. Toutefois, il faut noter que l’opération sera nettement plus réussie s’il a un bon mode de vie. Le peeling, quant à lui, est très prisé par les femmes à partir de 40 ans, lorsque les injections ne permettent plus d’obtenir des résultats satisfaisants.

Les précautions à prendre

La chirurgie esthétique ne doit pas être prise à la légère. En effet, il faut prendre quelques précautions pour garantir la réussite de l’intervention. 5 étapes essentielles sont à respecter pour ce faire :

  • Choisir le bon chirurgien : tous les chirurgiens plasticiens ne sont pas forcément bons dans leur métier ou dans une spécialisation comme la rhinoplastie. Pour trouver le meilleur, faites confiance au « bouche-à-oreille » mais n’oubliez pas de vérifier les qualifications du praticien auprès du Conseil National de l’Ordre des Médecins.
  • La consultation : celle avant l’opération est très importante. C’est au cours de celle-ci que le chirurgien vous informe sur les risques qu’implique l’opération. Il cherchera aussi à connaître vos réelles motivations et vos attentes.
  • Le devis et la déclaration de consentement mutuel : le chirurgien doit vous présenter un devis détaillé de l’ensemble de l’opération auquel il doit joindre une déclaration de consentement mutuel éclairé.
  • La période de réflexion : un délai de réflexion obligatoire de 15 jours vous sera accordé avant de passer à l’intervention proprement dite.
  • La signature : si vous acceptez le devis de votre chirurgien, vous devrez le dater et le signer.

Toutefois, il faut savoir que même en prenant ces précautions, rien ne garantit la réussite d’une opération esthétique dès le départ. Ceci dit, cela contribuera réellement à réduire les risques que votre chirurgien devra vous communiquer en amont.

Fermer le menu