Le portage salarial, comment ça marche ?

Le portage salarial, comment ça marche ?

Le portage salarial est un mode de travail atypique et moderne, qui permet à un indépendant de développer son activité à moindre risque. Qu’il soit consultant, cadre ou autre, l’indépendant, qui choisit cette solution, peut donc bénéficier d’un certain nombre d’avantages, strictement réservés en temps normal aux salariés. Malgré tout l’intérêt du portage salarial, ce statut reste assez méconnu pour un entrepreneur qui débute. Vous êtes dans ce cas et souhaitez vous-même en savoir plus ? Faisons un tour d’horizon des caractéristiques d’une activité type en portage salarial.

Quel est le fonctionnement du portage salarial ?

Lorsqu’un entrepreneur se retrouve salarié porté d’une société de portage salarial, cette dernière assume l’entièreté de la gestion administrative liée à l’activité de l’indépendant. Cela implique donc qu’elle :

  • facture au client du salarié porté les honoraires de celui-ci, en accord avec la négociation menée et le contrat de prestation établi ;
  • gère le paiement du client, de sa réception aux relances et tentatives de recouvrement ;
  • reverse la part du salarié porté sous forme d’un salaire mensuel, une fois prélever les frais habituels (frais de dossier, cotisations patronales, cotisations sociales, retraite, etc.).

Le salarié porté prospecte donc sa propre clientèle, avec tous les avantages et inconvénients que cela comporte, au même titre qu’un entrepreneur indépendant. Toutes les questions relatives au contenu de la mission, au planning, ou encore aux honoraires sont entièrement à la charge de ce dernier. La seule différence qui rentre en ligne de compte reste le contrat de travail qui l’unit à la société de portage salarial, ainsi que son salaire mensuel, qui lui ouvre les mêmes droits que les salariés en entreprise.

Quels sont les avantages du portage salarial pour l’entrepreneur ?

Tout indépendant qui exerce son activité en portage salarial bénéficie d’un certain nombre d’avantages, difficile à égaler avec n’importe quel autre statut d’entrepreneur.

Pour commencer, même si la société de portage salarial prend en charge toute la gestion administrative de l’activité, le salarié porté n’a aucun lien de subordination avec cette dernière, en tout cas pas dans le cadre de son travail.

De plus, une entreprise de portage offre souvent un accès à la formation, en plus de prendre à sa charge la responsabilité civile professionnelle du salarié porté. Pour ce dernier, il s’agit donc d’une sécurité supplémentaire, qu’il peut ne pas avoir s’il doit en passer par la création de sa société.